It’s time to say Goodbye ! :(

IMG_20130914_061748Et voilà, le temps du dernier article est arrivé … Je viens de passer les portes d’embarquement, après trois mois et une semaine en terrain britannique dans la charmante bourgade de West Drayton Londres (c’est plus classe :p !)

En général qui dit dernier article, dit … bilan : évidemment j’ai rencontré des gens géniaux, mon stage m’a apporté pas mal de choses, … mais faisons le bilan qui nous intéresse tous ici :

  1. Trois mois, ça ne suffit pas pour découvrir tout ce que Londres peut offrir ! D’ailleurs, c’est complètement dingue ce que l’ont amasse pendant cette même durée !
  2. Mon coup de cœur culturel :The National Gallery, je suis tout de même restée en admiration pendant 5 bonnes minutes devant un bon grand nombre de toiles.
  3. La bonne surprise culturelle : 221b Baker Street, je m’attendais à quelque chose de fake et au final une ambiance victorienne bien rendue et un univers dans lequel il est facile de rentrer !
  4. Le lieu à ne pas louper : Covent Garden ! La place la plus musicale de Londres ou l’on peut choisir entre des cookies et des cupcakes à tomber par terre !
  5. Le lieu le plus cosmopolite : Camden Town. A faire, refaire, re-refaire ! On n’en voit jamais le bout. Mélange des cultures absolument superbe !
  6. Le truc le plus loufoque : Pedibus. Passer un moment dingue à pédaler, en mettant la musique à fond et créer un traffic jam sur Londres, cela n’a pas de prix XD
  7. Mon coup de cœur musical : Sammie Jay, sur COvent Garden. J’espère que cette fille ira loin parce que ce petit bout de femme a UNE voix et une présence impressionnante. Bon peut-être aussi Declan Zapala, qui en plus d’être mignon, joue de la guitare de façon … je n’ai pas de mots… mais la fonction de groupie me convenait très bien ! XD
  8. Mon coup de cœur gustatif : INAMO (Wardour Street, Soho)! LE restaurant japonais. La nourriture est exceptionnelle mais en plus, ils ont un concept dément ! Les tables sont des écrans tactiles, ce qui permet de commander en direct, de « changer la nappe », de faire des batailles navales, … bref de passer une soirée de dingue XD
  9. Mon coup de gueule : #1 : Non, mais sérieusement ? Une caméra tous les 10 mètres ? Les ultrasons dans les couloirs de gare pour que les jeunes ne squattent pas ? CCTV ? Big Brother, oui !
    Mon coup de gueule : #2 : Vivre ici, coûte super cher, et c’est bien dommage 😦
  10. Mon triple-double-super-mega WOW : BBC Proms. Je n’ai jamais vu un truc aussi HALLU-CI-NANT que 2001, l’Odyssee de l’espace en live, joué par l’Orchestre symphonique de la BBC, dans un cadre aussi prestigieux que le Royal Albert Hall !

Pendant ce stage, j’ai également pu infirmer ou confirmer quelques petits points essentiels :

  • Il ne pleut pas TOUT le temps. A vrai dire depuis le 8 juin, il ne pleut TOUT le temps QUE depuis une semaine ! J’ai eu le droit à TROIS mois de temps parfait ! :p
  • Le flegme britannique ne s’observe nulle part ailleurs mieux que dans les transports en commun ! (Et oui ! Rester 10 minutes dans le métro, entre deux stations, sans aucune information, sans que personne ne dise un traitre mot … c’est ce qu’on appelle être flegmatique ! XD)
  • Les Anglais ne savent pas s’habiller, enfin… Oh, détrompez-vous , j’ai pu croiser une foule d’anglais un costard en tweed, grand parapluie, bouton de manchette, à tomber par terre ou de filles en jupe crayon, aux stilettos et chignons tirés (sans doute à tomber par terre) … Mais j’ai hélas aussi croisé des looks complètement indéfinissables : tissu en quantité minimale et en mode deuxième peau, couleurs et motifs kitchissime, maquillage à la truelle, tatouage à gogo, …
  • Ce pays a un très sérieux problème avec l’alcool. Très, très sérieux… Ils ont aussi un sérieux problème avec les icing, mais le problème est bien moins grave (à part pour ma ligne !) !
  • La vie ici est chèèèèère mais il y a toujours moyen de trouver plein de bonnes astuces 😉 (2 for 1, Wowcher, …)
  • Il y a autant d’accents que de personnes parlant anglais ! Je vous conseille l’écossais, quoique l’australien est pas mal des fois !

En bref : Il n’y a plus qu’à trouver mon prochain stage (6 mois celui-ci) !

Publicités

Alternative London

alternative london
C’est une collègue qui m’a conseillé ce tour, et je l’en remercie vivement encore maintenant !

Alternative London correspond en réalité à une équipe d’artistes. Ils font visiter le quartier de Brick Lane à l’Est de Londres afin de partager leurs connaissances sur le street-art. Vous allez me dire Pourquoi Brick Lane ? Et bien tout simplement parce que ce quartier Est de Londres est de réputation mondiale en ce qui concerne le street-art ! Depuis de très nombreuses années, les artistes de rues y laissent libre cours à leur imagination ! De plus, comme Camden, il s’agit d’une longue rue à laquelle est accotée un grand marche (qui n’a toute sa taille que le dimanche cependant). La dite rue est aussi appelé Banglastreet, histoire de souligner une fois de plus le multiculturalisme londonien. Vous l’aurez deviné il s’agit donc du quartier bangladais.

P1040734

Les tours proposés par Alternative London sont gratuits et fonctionnent sur le principe du : « Payez autant que vous avez aimé ! » Je vous dis tout de suite que rare sont ceux qui partent sans rien donner. La marche dure deux bonnes heures, plus ou moins en fonction de l’attention du public, de l’enthousiasme du guide … La petite entreprise propose également des tours à vélo ainsi que des ateliers pour mettre en pratique les méthodes expliquées par les guides. Ces dernières activités sont payantes bien qu’encore très en-dessous des prix standards londoniens. Le concept a un très grand avantage, puisque les guides pratiquent eux-mêmes le street-art sous toutes ses formes ! Les guides connaissent parfaitement leur domaine et savent communiquer leur enthousiasme pour leur lieu de travail qui est en fait, un quartier plutôt immense de Londres.

P1040751

Le point de départ est situé près de Old Spitafields Market (à deux pas de la station Liverpool Street) sous la statue de la chèvre blanche ! Inscrivez-vous sur internet avant d’y aller afin que l’équipe s’organise sur le nombre d’artistes qu’elle va dépêcher pour les tours. Vous pourrez choisir deux horaires : midi et 16 heures.

P1040855

Les guides n’hésitent pas à diverger un peu du vaste sujet qu’est le street-art, puisqu’ils sont aussi passionnés par le quartier. Sur la route on apprend notamment que la City est délimité par des poteaux en bois largement ouvragés et peints ; les artistes doivent ainsi s’abstenir de peindre dans les limites ainsi fixées … à moins de vouloir voir leur œuvre aussitôt effacées. Les guides expliquent également clairement qu’il existe les graffitis autorisés … et ceux qui le sont moins pas du tout. On croise également sur le chemin le seul établissement au monde qui a été successivement une église catholique, un temple protestant, une synagogue pour finir par être une mosquée !

P1040737

Il serait sans doute temps que je vous parle du contenu du tour en lui-même maintenant, n’est-ce pas ? Je ne sais pas tellement ceux à quoi vous pensez quand je vous dis street-art. Je suppose que dans votre tête une alarme « tag », « graff’ moches » s’allument mais je vais tâcher de vous détromper, au moins le temps de cet article :p Tout d’abord j’ai mentionné un peu plus haut que Brick Lane était un quartier de référence mondiale dans son genre, c’est en effet le moins que l’on puisse dire. Les artistes viennent de partout pour dessiner, peindre, sculpter, … Pourquoi ce quartier me direz-vous ? Sans doute parce que c’est l’un des quartiers qui a le plus souffert de la seconde guerre mondiale et qu’il n’a pas été aussitôt reconstruit, laissant ainsi un terrain de jeux immense pour tous ceux qui savent s’exprimer sur un support.

Pour ce qui du côté renommée mondiale et bien pour ne citer qu’eux, vous croiserez sur le chemin des œuvres de Banksy, Mac, Vihls Carve, Osh, Roa, Ben Slow, Art Is Tra$h, DALeasr, Stik, … Les murs sont en perpétuel changement et il est possible que d’un jour à l’autre une des œuvres disparaissent au profit d’une autre. Le street-art jouant également sur le cote éphémère d’une création, chaque tour est absolument unique puisque chacun vous présentera les travaux effectués d’une manière différente et ne vous montrera pas forcément les mêmes œuvres.

L’emblème de Brick Lane est sans doute la fresque géante d’une grue sacrée, réalisée par Roa, un artiste belge. Apres avoir reçu l’autorisation d’occuper ce mur immense, il avait demandé quel était l’animal le plus important pour la population bangladaise. Depuis 2010, une grue géante au graphisme hautement reconnaissable, surveille le quartier.

P1040754

Banksy est un street-artiste de renommée mondiale, fervent défenseur des droits de l’Homme et de la liberté d’expression. Ses œuvres sont depuis très longtemps reproduites sous forme de T-shirt, sac, magnets, tableaux, … (Faites votre shopping dans n’importe quel marche de la ville ;)) Ces messages politiques ou sociaux ne sont plus à vanter. Pour l’histoire, Banksy a tout de même peint sur le mur d’Israël ! Je vous en mets tout de même un exemple pour la route puisqu’il colle plutôt bien à la ville londonienne :p

banksy-time-out-london-cover-art-1
L’œuvre la plus représentative de Stik est sans doute celle d’un couple symbolisant le cosmopolitisme de la ville : une femme en burka tenant la main d’un homme blanc. Le tout est dessiné sous la forme de personnages très simples (d’où le nom de scène de l’artiste : Stik pour stick – bâton).

P1040739

Osh est un artiste dessinant ces personnages grâce à des bandes. Son travail est à différencier de DALeast qui lui, forme des œuvres gigantesques par un fouillis ordonné de traits ondulés, donnant ainsi une impression de mouvement saisissante.

On peut également noter le travail de Mac qui utilise une technique très particulière de trait continu. Le guide nous a en effet expliqué que Mac refroidit ces bombes de peinture. La matière est ainsi plus épaisse et permet de ne pas avoir à secouer la bombe et donc interrompre le mouvement, en cours de réalisation. Le rendu est stupéfiant !

P1040746

P1040767

P1040834Un autre artiste Vhils, portugais celui-ci, a exécuté non loin de cette dernière œuvre une sculpture sur mur. Apres avoir recouvert le mur d’un apprêt, il pose dessus des petites charges explosives pour former une sculpture. Dans un premier temps, il travaillait au burin mais afin d’aller plus vite, il a développé cette méthode, qu’il est le seul à maitriser … ce qui est assez stupéfiant, c’est lorsque le guide laisse échapper qu’il est mineur.

P1040835

J’ai jusqu’à présent parlé des œuvres murales, mais sur la grande place, je vous conseille de lever les yeux, vous verrez ainsi des extraterrestres attaquant une voiture (vraie la voiture, je vous laisse juger de la véracité de l’autre partie de l’œuvre !), un arc géant visant un immeuble en face, …

P1040846

Par ailleurs, je vous conseille de lever la tête et de baisser la tête lorsque vous vous baladez dans ce quartier, il y a plusieurs raison pour cela :

  1. De nombreuses œuvres sont minuscules et situées plutôt en hauteur, notamment une série de poules colorées ou de petites sculptures postées sur les panneaux :p
  2. Vous apercevrez le travail d’un des guides : Josh
  3. De nombreuses travaux de Art Is Tra$h se situent au sol : il s’amuse en effet avec les lignes jaunes, les poubelles, etc…
  4. C’est tellement amusant de voir des troupeaux de touristes suivre votre regard en se demandant ce que vous avez à rester fixe le nez en l’air :p
  5. Cela fait travailler les cervicales XD

P1040809 P1040802

Une fois que vous aurez vu tout ça, il devrait rester un peu de temps pour apprécier le marché de Brick Lane à proprement parler ainsi que LE magasin de référence dans le monde du disque : Rough Trade – East !!

P1040850

A noter : Les démarches du type « Payez autant que vous avez aimé ! » sont appelées « Tour on tips ». Il en existe de nombreuses sur Londres. Lorsque vous débarquez dans la capitale anglaise, pensez donc à vous renseigner pour ce genre de visite guidée. La plupart du temps il s’agit de personnes bénévoles, passionnées par leur ville. Les départs les plus connus se font depuis Marble Arch ou Leicester Square.

En bref : Do it, luv’ it!

Pour info : http://www.alternativeldn.co.uk/

 

Need a break?

Quelque soit la ville de destination, on veut TOUJOURS avoir les bonnes adresses ! Au fil de mes trois mois de stage, j’ai pu faire l’expérience de quelques unes de ce type, hélas j’ai aussi essayé d’autres, un peu moins sympas, dirons-nous histoire de rester diplomatique :/

Histoire d’organiser un peu cet article qui risque d’être assez long, en voici les grandes lignes :

  1. Pour bien commencer la journée
  2. Sur le pouce
  3. Un break pour les pieds et / ou parce qu’on a froid/chaud
  4. Une pause très gourmande, à bannir en cas de régime
  5. En soirée
  6. A éviter
    [A chaque nom, cliquez dessus pour avoir un accès au site internet]

ligneSeparationTexte1.  Pour bien commencer la journée

L’English Breakfast est plutôt légendaire et a un avantage : prix en milieu de matinée, il calle pour une partie de la journée ! Londres regorge donc d’endroit où prendre un brunch le week-end (en semaine aussi souvent) !

Pour le réel brunch calorique, tout le monde conseille The Breakfast Club (Soho, Camden, Angel, …). La carte m’avait un peu effrayé j’avais donc opté pour le Caravan King’s Cross, situé comme son nom l’indique derrière King’sCross. Il s’agit d’une ancienne usine, où les propriétaires ont réussi à allier l’industriel métallique ou bois brut. La carte est très alléchante pour des prix plutôt très raisonnables au vu des quantités. Au côté du classique petit-déjeuner anglais : saucisse, haricot, etc., ce restaurant sert scones, muffins, porridge, granola … le tout accompagné si nécessaire de confitures et marmelades maison savoureuse à souhait. Le tout est, vous l’aurez compris, excellent. Je regrette de ne pas avoir plus de temps pour goûter leur déclinaison d’œufs entre fleurantine, bénédictine, etc. Croyez-le ou non, leurs œufs sont adorables !caravan

2.  Sur le pouce

Il s’agit de quelques adresses bien pratiques quand on est entre deux visites et que manger dans un bon fauteuil importe peu.

P1040150

La première bonne adresse est Borough Market (fermé le dimanche, attention !!). Vous allez me dire que c’est juste la troisième fois que je vous en parle, mais : cela vaut vraiment le coup ! En tout premier lieu, il s’agit d’un marcher de nourriture (le plus vieux de Londres, soit dit en passant). La qualité des produits est donc vraiment impeccable. En deuxième lieu, cela permet de manger dans tous les pays européens à la fois (extension au Moyen-Orient pour le marché mobile) : une entrée italienne, un sandwich bien français (il y  en a un au confit de canard !), un dessert turc (vive les loukoums !). Enfin, vous pouvez tester les produits avant de les acheter ! Non, je ne veux pas dire par là que vous pouvez vous faire un déjeuner à l’œil … quoique XD
Un vendeur de fish&chips y tient place (sous le pont, en passant du marché mobile ou marché fixe) et fournit un excellent exemple de la gastronomie anglaise !
J’ai une grande préférence pour le vendeur de fallafels (libanais). Pour £6,5, vous pouvez prendre trois préparations froides dont taboulé, houmous, caviar d’aubergine, tomate au thym, etc. Le stand propose également les fallafels plus typiques puisque chaude avec de la viande ainsi que les traditionnelles feuilles de vigne, etc. Je vous assure que, même si la boîte vous parait petite au début : ça calle !

??????????
Pour passer à une dimension carrément mondiale, allez au Nord de Londres et plongez dans le multiculturalisme de Camden Town (ouais, encore !). Vous pouvez manger vraiment d’à peu près toutes les nationalités.
Mon coup de cœur va définitivement pour le stand indien qui fait un coin à droite quand vous tournez à gauche sous le pont de Camden Lock. (Le chinois d’en face n’est en revanche pas une échoppe que je recommanderai :/) A peu près où que vous alliez dans ce marché, la petite portion est à £4 de Mix&Match (euh, petite… ce n’est pas si petit que ça, je vous l’assure !). Autrement dit vous piochez ce que vous voulez dans les plats de l’étale ! Si vous avez soif, n’hésitez pas à prendre un jus d’orange au passage, ils sont fraichement pressés et c’est TOP :p

Lmarksspencer’avantage de Londres  par rapport à Paris est son très grand nombre de parcs immenses. Etant donné le temps absolument magnifique que j’ai eu, j’ai de très nombreuses fois opté pour les options Take away. Mon favori reste Marks & Spencer qui fait des offres 3 for 2 plutôt avantageuses pour le déjeuner. Il y a de quoi se prendre un lunch complet vraiment très bon. Au niveau des prix, pour trois items, on s’en sort pour plus ou moins £7. Sainsbury’s fait également des menus intéressants mais ils sont moins présents sur le terrain. Je vous déconseille les Tesco dans ce cadre, la nourriture manque souvent d’un peu de fraicheur ou alors les recettes sont bien trop anglaises à mon goût (:p) !

Et enfin, grande surprise : manger du salé dans la chaîne de café Costa n’est pas forcément du dernier recours ! Pour 2 à 4 £, leurs Wraps peuvent être réchauffés à la demande et sont très bons. Ils font également des salades que je n’ai pas testées mais leur prix est plutôt dissuasif ! Dans le même genre, mais peut-être plus cher, vous pouvez opter pour les chaînes Starbucks ou Nero !

Be careful :

  • Les Anglo-saxons adoooorent les chips au vinaigre ou aux oignons ! SI ce n’est pas votre tasse de thé, vous risquez d’avoir du mal à en trouver des natures. Au pire, il y a toujours les chips de légume, qui sont vraiment super bonnes !
  • Ce qui est ici appelé French topping ou Cream salad est, tout ce que vous voulez, mais pas français ! Il s’agit d’une sauce blanche qui agrémente les salades. Je dirais qu’il s’agit d’une émulsion, crème, œuf, moutarde … vaguement … de loin… Personnellement, je ne suis pas fan …. du tout !

Je viens de vous citer ce que j’avais pu tester mais voici deux-trois petites adresses dont j’ai entendues parler :

  • Bagel Factory fournit une carte de bagel’s absolument bagelgigantesque. Si vous voulez tester autre chose que les sandwichs club : leur réputation n’est plus à faire !
  • IlPrint existe d’autres chaînes comme Eat! ou Prêt à manger, qui ont plutôt bonne presse en Angleterre. Je n’ai personnellement testé aucune d’entre elle mais si j’en juge du croissant que j’ai pris ce matin au Prêt à Manger, les rumeurs ne sont pas mal fondées.
  • Ensuite il vous reste toujours les fast food … Ceux qui me connaissent savent ce que j’en pense ! Cette petite phrase est plus pour vous tenir informé du fait que McDonald a encore son enseigne rouge ici, et qu’il est largement concurrencé par KFC et Burger King !

3.  Une pause pour les pieds et / ou parce qu’on a froid

Le problème de Londres, c’est que l’on marche beaucoup, alors il est évident que les pieds finissent par demander grâce à un moment donné ! Pour cela, on opte en général pour une pause café !

sacredAvant de vous parler des chaînes, je me permets de vous parler de mon petit coup de cœur : le café Sacred de Ganton Street (perpendiculaire à Carnaby Street). Bon, en fait, il fait aussi partie d’une chaîne ‘-.- MAIS celui de Carnaby Street a une atmosphère très particulière qui n’est pas sans me rappeler mon bien aimé Kensington Coffee nancéen : bonne musique, café moelleux, ambiance cosy ! Les pâtisseries appétissantes sont à apprécier avec un bon thé. Des théières pour deux sont proposées à £5. Le top est sans doute que chaque théière est un peu unique : carrousel, maison, … Il y en a un peu pour tout les goûts et l’ambiance assez calme permet de prendre une pause qgréable et digne de ce nom 🙂

P1040970

Passons ensuite aux chaînes de coffee-shops qui se retrouvent dans tout le pays :

150px-CostaLogo.svgCosta Coffee: sans doute ma favorite ! La carte ne propose pas QUE du café, on peut également y compter frappés, chocolat, jus de fruits, smoothies, … Les mochas  (ma référence ultime XD) y sont chocolatés comme il faut. La nourriture proposée y est plutôt très bonne. Petit plus, ils sont souvent partenaire de librairies ! Il est donc possible d’apprécier une bonne boisson chaude en lisant le dernier livre à la mode ! [Carte de findélité 1p + 1 points -> à convertir ensuite pour avoir des boissons gratuites]

starbucksStarbucks : la plus connue … et la plus calorique ! Ils ont un peu restreint leur carte au profit de saveurs plus caféinées ou au contraire plus fruitée laissant un peu de côté le chocolat. Leurs goûters y sont très lourds et en réalité, une bouchée me suffit pour me sentir au bord de l’overdose lipidique ! [Carte de fidélité qui à défaut d’être facile à utiliser, est très belle pour un touriste]

caffe neroCaffè Nero : L’enseigne la plus chargée en caféine (et donc pas ma favourite :p) et pour cause toutes leurs recettes contiennent DEUX doses d’espresso (possible de n’en demander qu’une !). Il propose également un chocolat milanais typique : un chocolat qui tient plus de la sauce chocolat que du chocolat au lait au niveau texture. [9 boissons achetées, la 10ème gratuite]

4.  Une pause très gourmande, à bannir en cas de régime

Vous allez vite vous rendre compte que j’ai pris mon job très au sérieux dans cette rubrique.

  • Cupcakes ?

Il y a TROIS adresses à ne pas louper !

primrose-bakery-logo-1330011269La première est sans doute la plus connue : Primrose Bakery ! Boutiques girly et plein de produits dérivés tout aussi roses, ambiance délicate! Gâteau moelleux avec un topping élégant, goûteux et surtout, pas trop sucré. Il existe deux boutiques : l’une sur Gloucester Road près de Primrose Hill au Nord de Londres et l’autre à Covent Garden. La première adresse permet de déguster une pâtisserie en ayant l’une des vues les plus impressionnantes de Londres ! J’ai personnellement testé le Earl Grey et piqué dans celui à la rose de ma voisine : TOP ! [Livres de recettes disponibles]

hummingbirdLa deuxième adresse a été fraichement testée : Hummingbird Bakery. Tout le monde repère les sacs d’assez loin : couleur chocolat avec un colibri rose dessus. Il existe trois boutiques de cette enseigne : une dans Soho à Wardour Street, une dans Portobello Road et une dernière près de la station South Kensington. L’enseigne est bien sûr réputée pour ces cupcakes (peut-être un peu trop sucré :/) (A tester : celui à la carotte, \(^-^)/). Ces magasins sont aussi connus pour les gâteaux britanniques en tout genre. Mention spéciale pour le Rainbow cake qui fait partie des surprise-cakes … Gustativement : R.A.S., mais visuellement, pari gagné : 7 couches de sponge cake vanillé, surcoloré aux couleurs de l’arc-en-ciel, évidemment le tout est recouvert de cream cheese histoire de fqire une surprise à la découpe !

ella's bakehouse

Enfin Ella’s Bakehouse, une petite boutique sur Covent Garden, sous les arcades. C’est une mannequin qui est à l’origine des recettes de cette boutique et très sérieusement, ses cupcakes sont qualifiées de couture, pour vous donner une idée de leur beauté !
Le choix est plutôt très intéressant au vu de la taille de la boutique et il est vraiment très agréable de mordre dans ces petits gâteaux moelleux à souhait, en écoutant un air d’opéra ou un quatuor à cordes … tout en se mettant du sucre partout sur le nez évidemment ! Mention spéciale pour le Red Velvet (chocolat, rouge) 😉

  • Cookiiiiiiies !

Oui, cookies … Ici, il existe des magasins spécialisés en cookies et qui ne désemplissent pas ! Il existe deux chaines (qui à un moment donné, ont dû être créé par une autorité supérieure !) :

cookies
Ben’s Cookies
:
Ces petits magasins rouges vendent les cookies … au poids ! Ils sont énormes et les pépites de chocolat le sont tout autant. J’ai une nette préférence pour le double chocolate chunk mais d’autres vous diront que le meilleur c’est le triple chocolate chunk ou le nut (praliné) ! Petite astuce, si vous êtes en groupe (ou pas), prenez une boîte de 5 avec 2 gratuits 😉
Vous allez me dire mais qu’est-ce qui rend ces cookies exceptionnels ? Et bien c’est tout simplement le fait que cette enseigne étant tellement prise d’assaut, les cookies sortent du four en PERMANENCE. Outre le fait que l’odeur est absolument addictive,  les cookies sont chauds, moeeeeelllllleeuux et le chocolat est tout coulant à l’intérieur J Caloriquement parlant par contre, c’est absolument abominable ! Pour les trouver, ce n’est pas bien difficile, il y en a partout (sauf dans la City, ce n’est pourtant pas faute d’avoir cherché !) : Covent Garden, Carnaby Street, Westfield, Oxford Circus, … Et d’autres villes anglaises (Bath) !

milliesMillie’s cookies : Je préfère cette enseigne puisqu’elle propose des recettes un peu moins sucrées, que les cookies sont plus petits (moins de scrupules), qu’ils s’achètent par 4 (ouais :p), qu’au bout du 4ème sac, le 5ème est gratuit (ouais²) et enfin parce qu’il sont toujours cuits juste comme il faut pour être moelleux avec cette légère texture de pâte à cookies presque pas cuite. En plus leurs boutiques (préférentiellement des petits stands minuscules dans les travées des centres commerciaux –Westfield – ou des gares –Paddington, London Bridge–) sont l’archétype de l’enseigne anglo-américaine : rose, blanche et bleu pâle.

5.  En soirée

Barrafina-exterior-London-food-cropBarrafina : The place pour avoir une tortilla suuuuper bonne et plein d’autres choses ! Ce bar à tapas est plutôt chic et est donc assez cher. L’équipe espagnole cuisine devant les clients qui sont attablés au bar. L’interaction avec l’équipe est donc vraiment bonne !
Dans un genre un décor plus traditionnel, Tapas Brindisa est également un bar à tapas où les recettes sont très intéressantes voire surprenantes comme le gaspacho de fraise accompagné de fromage de chèvre (une tuerie !). Les assiettes y sont sans doute un peu plus petites, à part l’assiette de fromage qui elle, est à partager !

P1040955
Masala Zone
:
Ne conseiller qu’aux amateurs d’épices ! J’ai testé le degré 1, et c’est déjà bien épicé, pour ceux qui connaissent mon goût pour le curry, vous saurez que c’est donc très fort ! J’avoue avoir été légèrement déçu en voyant qu’il s’agissait d’une chaîne mais qu’importe, l’adresse vaut le coup !
Le restaurant de Covent Garden(Floral Street) est décoré de pantins aux plafonds qui donnent des tons rougeoyants à la salle. L’équipe est efficace et amicale, ce qui rend le tout plutôt cool. Je conseille les plat Thali ; il s’agit d’une portion de curry (celui que vous voulez dans la carte !!) accompagné de riz, de 2 végétaux et de lentilles épicées (MIAM).

P1040659
Hardrock Café
:
Outre le fait qu’il s’agit d’un lieu mythique, on y déguste d’excellente pièce de bœuf. Mon impression est sans doute biaisée puisque je me suis offert là, la première portion de bœuf après deux mois-et-demi de sevrage ^^ J’ai donc forcément un souvenir hardant de ce repas !

Hard-Rock Café oblige, l’ambiance est… ROCK ! Le personnel est super serviable même s’il est très speed. Les réservations ne sont pas possible et il faut donc faire la queue de façon assez interminable:/ Un bipper est fourni aux clients pour qu’ils aillent faire un tour au bar d’à côté ou à la boutique du Hard-Rock Café en attendant (vous croyez qu’ils viennent d’où tous ces T-shirts !?) -> Vive le commerce. Les portions sont géantes, donc ne pas hésiter à partager les plats 😉 [Si vous prenez un cocktail du type mojito, vous repartez avec le verre :p]

carluccios-logoCarluccio’s : wow, l’une des plus belles surprises de mon séjour londonien ! Au départ, je pensais qu’il s’agissait d’un restaurant sympa à Westfield. ON s’y était arrêté histoire de manger rapidement … au final nous y avons mangé les meilleurs ravioles ricotta-épinard de notre courte existence ! J’ai découvert le lendemain qu’il s’agissait d’une chaîne mais

imagesVous pouvez également aller sans crainte chez Bella Italia, Pizza Express et Chiquito 😉 Sans l’avoir testé, Garfunkel revient souvent sur le tapis lors des idées lunch/brunch. Ils sont tous dispersés un peu partout dans Londres !

Une amie m’a également conseillé ICCO (Italian Coffee and Co) qui fait des pizzas à un prix imbattable (Goodge Street) !

6.  Un petit verre ?

En fait pour cette rubrique je n’ai pas grand-chose à dire. Il est possible de boire un bon verre à peu près partout : bière, cidre ! Le pub est une telle institution ici, que la plupart propose un cadre très sympa ! Attention un Bar en Angleterre signifie souvent Pub chic ne servant que du vin ! Les principaux quartiers dédiés aux soirées houblonnées sont Soho (that’s for sure!), Angel et Camden. Pour une addition plus salée vous pouvez ajouter London Bridge, Kensington et Covent Garden … bref, tout Londres !

J’ai par exemple testé le Lexington dans le Quartier d’Angel. Cadre très sympa, carte impressionnante et il y a un étage boîte de nuit.

7.  A éviter

wagamamaJe ne m’étendrais pas trop sur cette partie mais sachez que Wagamama n’est définitivement pas une chaîne asiatique à essayer : si les portions sont énormes, le goût n’est pas du tout au rendez-vous.
Enfin, évitez Nandos, mon estomac n’a pas particulièrement apprécié et j’avoue que gustativement, ce n’était franchement pas génial.

En bref : Je vous jure que j’ai tout de même réussi à perdre du poids XD

BBC Proms

bbc_2BBC = le premier média en Angleterre de la radio, de la télévision, … Réputation hors norme, une institution quoi !

promrobe

Prom = dans nos esprits, il s’agit d’un bal de promo américain ou les filles ressemblent à des bonbons sucrés et les gars à des pingouins ….

Il va falloir rectifier tout ça en fait : BBC + Proms = BBC Proms

bbc-prom1

Et la classe n’est clairement pas la même !

Les BBC Proms sont une saison de concerts de très haute qualité données par es différents orchestre de la BBC, de Londres, … (tous des sacrées références dans leur domaine). Chaque Prom est diffusé sur la BBC4 et la BBC Radio 3. La saison occupe tout l’été et les concerts constituant réellement les BBC Proms ont lieu au Royal Albert Hall … Ouais, rien que ça !

P1040859

A ces Proms s’ajoutent les concerts au Royal College of Music (ce qui est franchement déjà pas mal ^^), dans des parcs, un peu partout quoi !

Cette année ils ont commencé le 12 juillet et s’achèveront le 7 septembre. Pour vous donner une idée de la programmation, vous y trouverez les habituelles symphonies de Beethoven, les compositeurs classiques du style Rachmaninov, Haendel, Berlioz, … bref ce que l’on appelle du classique à proprement parlé ! Chaque année un Prom est dédié aux musiques de film (je vous en parlerai un peu plus loin :p puisque j’ai eu la chance d’y assister *-*). En 2013, les 13 et 14 juillet ont cependant eu lieu deux Proms mémorables dont les fans de Doctor Who auront forcément entendu parler : le Doctor Who Prom, célébrant les 50 ans de la série.

La First Night of the Prom et la Last Night of the Prom sont assez particulières. La dernière constitue notamment un évènement patriotique, diffusé en live dans TOUT le pays. Il s’agit aussi d’un motif de piques-niques géants dans de nombreux parcs du pays. A chaque fois des artistes hallucinants sont invités (cette année, il y a entre autres le violoniste Nigel Kennedy – un virtuose au look peu conventionnel pour un concertiste). Y sont entamés les hymnes qui ont fait la Grande Bretagne, notamment : l’Hymne National en tant que final, Rule Britannia, Pump of Circonstances, … Le concert est notamment diffusé dans Hyde Park au cours d’une soirée très populaire. Inutile de dire que je vais essayer d’y aller !

nigel_kennedy

La place assise, conventionnelle, est au minimum à 35-40£ au niveau du 3ème balcon ! Si l’on accepte d’attendre 2 voire 3 heures devant le Royal Albert Hall, il est possible d’avoir des places debout dans la fosse ou dans la galerie pour seulement 5£. Je vous conseille d’opter pour la galerie : la vue est absolument imprenable sur la scène et si on est en début de file, on parvient à être au centre (à côté des camera de la BBC qui transmettent en direct) accolée au barrière. Sensation garantie :p

Je vous parlais tout-à-l’heure du Prom des musiques de film … alors poursuivons.

PROM #65: FILM MUSIC

Rentrer au Royal Albert Hall a depuis longtemps fait partie des endroits où je VOULAIS aller ; alors, quand un ami m’avait dit « BBC Prom pour le 50ème anniversaire de Dr Who », je m’étais dit OK … let’s do it ! Ouaiiiiis, mais non, 110€ la place, ce n’était juste pas possible. Je l’ai donc suivie à la télévision…
Quand en suivant l’actualité des Proms, j’avais vu l’existence d’un Prom gratuit … Tadaaaa, Victoire ! J’avais prévu de camper au niveau des postes Internet du bureau à 9:00 am tapante, histoire d’être l’une des premières à avoir une place à l’ouverture … Sauf que, réunion oblige, je me suis retrouvée à 9:36 am sans plus aucun espoir 😦

Dépitée, j’avais lâchée l’affaire jusqu’à jeudi dernier …

En sortant des Latest Night du NHM (j’en parlerai une autre fois), une amie et moi voyons déferler des centaines de gens, portant tous un petit livret bleu ! Après vérification, nous découvrons que le lendemain, le thème est « film music« . Nous décidons alors de tenter le tout pour le tout : nous décidons de camper deux heures avant devant le Royal Albert Hall. Ticket d’ordre de passage en main (comme à la boucherie), nous attendons … Bon en fait, nous avons plutôt mangé un sacré sandwich fait de pain au sel de mer et au romarin et d’une tranche de tomme de chèvre et de brebis acheté à Borough Market (hmmmm, vous ne pouvez pas savoir ce que ça fait après deux mois et demi de sevrage de tout fromage proprement affiné ! ). La file énorme (disons qu’elle était double et devait bien faire 200 m) s’ébranle et commence à entrer… 5£, une entrée à la galerie et le rêve commence.

P1040860
Après avoir poussé un peu un gentil petit couple, nous nous installons dans la galerie supérieure. Assises par terre, les jambes passées à travers la grille, les mains agrippées aux barreaux, les yeux écarquillés, retenant notre souffle, nous attendons. La première partie est dédiée aux films anglais, typiquement : The Battle of Britain. Un soliste altiste et une pianiste occupe notamment la place. L’orchestre est déjà renversant (un petit aperçu). Puis survient la deuxième partie !

Thème : l’espace…

Laissons l’information se frayer un chemin dans votre cerveau …

Si je vous dis : 2001, Odyssée de l’Espace, vous me dites WO-AW ! Hm, et bien c’est à peu prêt ça … en encore mieux.
Orchestre, percussion, orgue, … le tout donne une résultat AB-SO-LU-MENT G-E-N-I-A-L ! S’ensuit ensuite en première mondiale la version symphonique de Star Trek (nouvelle version), les thèmes d’Independance Day, … et de STAR WARS !!! Je crois que l’imaginer n’est pas suffisant (voici un petit aperçu sonique de la deuxième partie) ! C’était époustouflant, renversant, hallucinant, génialissime, superissime, wowissime … \(^o^)/
Bref, vous l’avez compris, je n’ai absolument pas regretté d’avoir fait la queue et je compte bien tenter ma chance pour la dernière nuit des Proms !

excited

En bref : That was AMAAAAAZING !!!! (accent de pouffe américaine shootée à l’hélium)

Pour info : http://www.bbc.co.uk/proms

5, 6, 7, 8, let’s dance!

New York = Broadway … Je pense que tout le monde s’y accorde, et bien ici, c’est la même chose : London = West End.

En général, lorsque l’on arrive sur Londres, la première chose que l’on fait, c’est prendre les transports en commun, affreusement chers soit dit en passant. Le métro étant trèèèès profond, la TFL a meublé les escalators de caméras mais aussi et surtout d’écrans publicitaires au format A4. Sur la majorité d’entre eux s’affichent les spectacles du moment, et qui dit spectacle à Londres, dit WEST END autrement dit MUSICAL ! 🙂

musical
Évidemment, voulant vivre une expérience londonienne jusqu’au bout, voir une comédie musicale était au top de ma To-Do List … Ouais, mais quelle comédie musicale ? Si l’on reste dans la partie West End (coin entre Picadilly, Oxford Circus et Marble Arch), on atteint déjà plus de 20 comédies musicales. Et il existe encore d’autres théâtres, ne faisant pas réellement partie du quartier West End ! Le choix est donc plutôt très vaste… Pour ne citer que celles-ci : West Side Story, A Chorus Line, We Will Rock You, The Lion King, Dirty Dancing, Top Hat, Thriller, Les Miserables, Billy Elliot, The Phantom of the Opera, …

P1020710-1
Étant donné le nombre de comédies musicales présentées on pourrait penser que les théâtres ne ressemblent à rien… Il est vrai qu’ils sont entassés mais rentrer à l’intérieur suffit à pousser un Wow 🙂 Tapis rouge, dorure, … même en Upper Circle (3ème balcon), on se sent comme une petite princesse (ou un petit prince :p) !

Étant donné qu’en général, le choix se fait entre amis et que l’une de nous en a déjà fait un certain nombre, nous étions tombés d’accord sur A Chorus Line. Comédie sortie de Broadway à l’affiche prometteuse de paillettes, de chorégraphies époustouflantes et de claquettes … Hum nous avons été légèrement déçus compte-tenu de nos attentes : les paillettes sont gardées pour le final, les chorégraphies ne doivent occuper que 50% de la prestation et il n’y a pas de claquettes (3 minutes sur 2 heures, ça ne compte pas). Vous l’aurez compris, cette expérience n’était pas transcendante :/

a chorus line

Finalement j’ai été entraînée pour voir une autre comédie musicale (bon d’accord, je l’avoue j’étais plus que très consentante): Once… Et , j’ai compris !
Oh ce n’est pas un musical à paillettes… non c’est un musical de chansons faites pour rester dans la tête, émouvant, amusant, bref … de TOP ! Le script de cette comédie musicale implique que les artistes soient musiciens et jouent sur scènes … C’était déjà un bon point fort :p (En plus pour ne rien gâcher le personnage principal est très mignon, même au dernier rang de l’upper circle !)

Extra Once 2

En bref : If you have time (and money): DO IT!

221b Baker Street

221B

Cette adresse mythique doit normalement vous rappeler quelque chose … Soit parce que vous lisez beaucoup de policiers, soit parce que vous êtes fan de Robert Downey Junior ou de Benedict Cumberbatch … Eh oui, 221b Baker Street est bien l’adresse de Sherlock Holmes, héro de Conan Doyle et récemment incarné par ces deux comédiens (film pour le premier et série pour le deuxième).

sherlockAu départ, je trouvais que visiter la maison de quelqu’un de fictif était plutôt stupide ; un peu comme visiter le 4 Privet Drive de Harry Potter (en même temps ma maison étant typiquement anglaise, c’est comme si j’y vivais -c’est dingue tout ce qu’on peut mettre dans un placard sous l’escalier :p -) !

ext

bakerstreetJusqu’à dernièrement je n’avais visité que la boutique. Oui, parce que cette boutique se visite … Le décor est entièrement victorien, les caissières sont déguisées et un Bobby garde la porte du 221b… Cela suffisait à mon folklore conandoylien (pas sure que ce mot existe vraiment mais passons) surtout que le musée est petit et payant (£8). Évidemment le musée se situe au 221b Baker Street, c’est-à-dire au Nord de Londres à 200 m de Regent’s Park (parc magnifique soit dit en passant). La station de métro Baker Street vous met rapidement dans l’ambiance comme vous pouvez le voir sur la photo !

Finalement je me suis laissée convaincre et WOW ! Une fois la porte franchie, le voyage dans le temps est déjà accomplie. Mettez-vous en situation : prenez un bon thé bien chaud et écoutez un air de violon, genre L’Hiver de Vivaldi. C’est fait ? Alors poursuivons la visite.

int

En face de vous, un long couloir sombre et un escalier. Le sol est recouvert de moquette rouge sombre, un porte-manteau vous invite à déposer votre veste de tweed et votre chapeau melon. Vous montez au premier étage. Une domestique vous accueille dans sa robe bleue sombre et son petit tablier blanc vous proposant de vous asseoir au coin du feu.
Les lourds rideaux donnent à la pièce une ambiance assez sombre, comme une après-midi d’hiver. Dans un coin vous apercevez un table dressée, l’argenterie est sortie. Dans votre causeuse, vous remarquez que l’habitant est sans doute un musicien bon fumeur, plusieurs pipes sont accrochées à leur support et un violon repose dans son écrin. L’occupant des lieux doit également être un brin scientifique, quelques flacons et livres de sciences sont en effet posés ici et là.

Lasse, vous souhaitez vous reposer dans la chambre d’à côté. Le lit est petit, en fer. Vous n’avez plus aucun doute : le locataire est scientifique, vous diriez même, détective. Entre encyclopédies, oiseaux empaillés, vous dénichez de la poudre a empreintes, des gants, des carnets de croquis, des instruments de mesure, une loupe, … D’ailleurs le propriétaire de tout ces objets ne doit pas être bien loin, sa chemise sèche sur un petit portique ingénieux devant la cheminée.

Décidant de retrouver le dit propriétaire, vous poursuivez votre chemin. L’escalier est toujours aussi sombre. Alors que vous arrivez en haut, vous assistez à un meurtre : une femme tue son époux sous l’œil d’un professeur à l’air sinistre … James Moriarty. Vous tournez la tête et tombez sur ce cher docteur Watson écrivant … et vous vous réveillez.

Vous l’aurez compris le dernier étage est dédié aux scènes les plus célèbres de Sherlock Holmes. On y retrouve bien sur : la tête du chien des Baskerville, le vieil homme au foulard moucheté, …

Une fois le musée terminé, l’esprit bien imprimé de l’ambiance victorienne, la boutique est grande ouverte. D’ailleurs je vous conseille d’y rentrer rien que pour les toilettes (cette phrase est étrange ^^). La boutique propose bien sur une série d’objets plus ou moins utiles à l’effigie du célèbre détective : cartes de visite, journaux, chapeaux, pipes, livres, …

ladies

De façon amusante, on y retrouve aussi des théières aux formes surprenantes. Mon cœur va définitivement à la théière piano même si la théière baignoire et canard est bien amusante :p

theieres
Si Sherlock Holmes n’est pas du tout votre truc et que l’ère victorienne ne vous inspire pas plus, vous pouvez toujours poser avec les One Direction chez Madame Tussauds qui est a deux pas (£24) ou faire un tour dans la boutique officielle voisine : The Beatles.

Mention spéciale pour le personnel très accueillant et se prêtant au jeu 🙂

En bref : Idéal pour se plonger dans l’ère victorienne.

Pour info : http://www.sherlock-holmes.co.uk/

The MOST touristic stuffs in London

to doQuand quelqu’un arrive à Londres, il y a la liste des inratables, les trucs qui sont au top du top de la To-Do List ou plutôt To-See List ! Ce sont ces bâtiments / monuments qui viennent en premier à l’esprit quand vous pensez à Londres (du moins, quand ce n’est pas Baby Georgie qui vous vient à l’esprit !). Alors dans le top du top il y aaaaaa (roulements de tambour) :

1.\ HOUSE OF PARLIAMENT

Big Ben quoi :p Oui parce qu’en général, on oublie que Big Ben ce n’est que la cloche du Parlement anglais (House of Parliament). Ce monument d’un style gothique plus que flamboyant, est une architecture en dentelle de pierre absolument renversante . Les dorures ressortent de façon impressionnante, surtout sous un ciel parfaitement anglais (un beau ciel gris / blanc qui fait que prendre une photo relève du vice !)

big ben

Il est possible d’entrer à l’intérieur du monument et de voir la chambre des Communes (rouge) ainsi que la Chambre des Lords (vert). Les visites sont forcément guidées (Summer Tours – £9 à £13 selon l’heure de la visite -> levez vous tôt !) et ne peuvent avoir lieu que pendant les vacances parlementaires mais rien que pour comprendre le système législatif anglais, ça vaut le coup :p

Mention spéciale aux touristes qui font la photo avec en fond la cabine téléphonique rouge et en faisant des pauses ridicules devant !!

Pour info :

  • http://www.parliament.uk/
  • Le matin, le bâtiment principal est à contre-jour 😉 Les photos ne seront belles que côté Tamise !
  • Le London Eye se situe juste à côté. Cette roue propose une vue de Londres, le tour dure une heure (£20).

2.\ WESTMINSTER ABBEY

Cette abbaye se situe en face du Parlement. L’architecture est assez similaire au bâtiment voisin. Son côté Est est plus connu que son entrée centrale, qui ressemble un peu à Notre-Dame de Paris (rosace / deux tours carrées). D’après mes souvenirs (d’il y a une peu plus de six ans maintenant), l’intérieur est absolument magnifique avec un cœur majestueux en dentelle de bois, des vitraux et mosaïques superbes.

westminster abbaye
Cette abbaye a été le siège des couronnements britanniques depuis le XIème siècle, le dernier en date étant celui de la Reine actuelle. 17 souverains y sont enterrés. Plus récemment, l’abbaye a été le lieu du mariage de Kate & William (29 avril 2011) !

Pour info :

  • http://www.westminster-abbey.org/
  • Comme pour le Parlement, on peut visiter l’abbaye (entrée payante – £15 à £18 (ouais, tout de même :/) et photos interdites – grrr).

3.\ BUCKINGHAM PALACE

Bah oui, c’est tout de même le palais de la Reine ! C’est classe, bien que, comparé à Versailles, mon cœur va sans hésiter vers le palais du Roi Soleil. La salle qui m’avait littéralement coupé le souffle, c’était la salle du trône … IIIIIIIIImmmmmmense avec un trône qui, de fait, parait minuscule. Le tout est à grand renfort de dorure, de tapisserie et de tableaux splendides, qui reflètent le prestige de la famille royale.

buckingham

Il est possible de visiter le château (The State Rooms, £17,5 à £19), une exposition sur le couronnement de la Reine y a actuellement élu domicile (Jubilé quand tu nous tiens).

Une fois la visite finie, la boutique du palais offre une adorable collection d’objets kitchissimes à l’effigie de la famille royale… Kitchs, mais approuvés par la famille royale et vendus dans toutes les boutiques officielles… Je me permets de le préciser, puisque certaines boutiques sont parvenues à vendre d’autres objets d’un mauvais goût certain … et non approuvés officiellement cette fois-ci ! (En même temps, je vois assez mal la Reine ou les héritiers au trône approuver des préservatifs dans des plastiques à leur effigie … Yeurk, disgusting  !! :S)

En ce qui concerne la relève de la garde (Houseguard), elle a lieu tous les deux jours (sauf en juillet, tous les jours) à 11h. Si vous vous sentez le coeur d’attendre looongtemps, vous pouvez aller sur l’ilot central ou tout devant les grilles (à vous de voir si vous aimez les sardines) ; cela permet d’avoir une vue sur les deux relèves de la garde. Si, comme moi, vous êtes toujours en retard pour ce genre de truc, il suffit de se mettre sur l’avenue du Mall, les gardes défilent alors juste devant ! On ne voit pas l’échange en  lui même mais voir la fanfare et les gardes en bonnets d’ours suffit le plus souvent !

Pour info :

4.\ TOWER BRIDGE

Ce pont domine la Tamise et est voisin de l’attraction #6 : la Tour de Londres ! Depuis le début de mon séjour, j’ai pu le revoir de nombreuses fois et à chaque fois, la seule chose qui me vient à l’esprit (après le Wow), c’est : « C’est bleu ! » Oui, le Jubilé (et certainement aussi les Jeux Olympiques) a encore frappé ! Le pont a été repeint pour l’occasion d’un bleu pétant assez remarquable.

tower bridge
Il est possible de rentrer dans les tours puisqu’il s’agit d’un musée sur le monument, la façon dont les tabliers se lèvent, etc. (Entrée de £5 à £8) En allant sur le site internet du pont, il est possible de programmer sa visite pour le moment où il se lève. ce qui peut avoir un certain côté inédit sur les photos souvenirs.

Pour info : http://www.towerbridge.org.uk/TBE/EN/

5.\ PICADILLY CIRCUS

Le Time Square à l’échelle Londonienne ! Ecran géant aux effigies des plus grandes marques : Samsung et Coca-Cola dominent largement l’espace. La place est également à voir pour la statue d’Eros en son centre, qui est le point de rendez-vous des jeunes avant d’aller se perdre dans Leicester Square et Soho ou même pour les touristes qui se dirigent invariablement vers M&M’s World (4 levels of fun dans une atmosphère chocolatée) …

picadilly

Il s’agit du point de départ de toutes les avenues les plus commerçantes de Londres avec accès direct vers Oxford Street, Bond Street et la mieux, puisque la plus discrète à mon goût Carnaby Street : je conseille d’ailleurs de faire une petite pause au café Sacred (petite perpendiculaire à Carnaby Street) : une ambiance détendue, des fauteuils bien moelleux et de quoi prendre un bon goûter avec des théières plus originales les unes que les autres!

6.\ TOWER OF LONDON

La Tour de Londres, construite par Guillaume le Conquérant, a une histoire plutôt macabre puisque bien qu’ayant servi de palais à quelques monarques elle a aussi servi de prison voire de tombeau à certain traîtres à la couronne ou héritiers malencontreusement sur le chemin d’avides prétendants au trône. Pour le dernier cas, je parle notamment des deux neveux du roi Richard ou  Henry VII, Edward et Richard. A la suite de leur emprisonnement, leur destin reste un grand mystère de l’Histoire anglaise même si tout le monde penche pour un meurtre. Parmi la grosse centaine de personnes exécutées dans les murs du monument figure Anne Boleyn, épouse d’Henry VIII (un homme a femmes si vous vous souvenez !).

P1020942
La Tour est gardée par les Yeaomen Warders ou Beefeaters qui sont chargés de veiller sur les corbeaux (énormes soit dit en passant). La légende veut que l’absence de corbeaux à la Tour de Londres signerait la fin de la monarchie anglaise. Vous comprendrez donc le soin tout particulier qui est apporté à la préservation de ces volatiles …

La visite de ce monument historique est plutôt longue vu qu’elle comprend un musée de la torture, la Tour Blanche (White Tower), et bien sûr les Joyaux de la Couronne, … En conséquence, le prix de la visite est élevé : £21,45 !

Pour info : http://www.hrp.org.uk/TowerOfLondon/

7.\ SAINT PAUL’S CATHEDRAL

La cathédrale Saint Paul ne ressemble pas vraiment à nos cathédrales gothiques. Elle a plus tout d’une de nos basiliques, la taille y compris. Contrairement à Notre-Dame de Paris, la visite est payante (£14-£16 tout de même oÔ), comprenant la visite de la crypte, un audioguide (super intéressant), et la possibilité de monter dans le dôme.

Saint paul

L’intérieur est absolument gigantesque, couvert de marbre blanc, de mosaïques dorées. Le plus impressionnant reste évidemment le dôme principal. Il est possible de monter dans la première galerie intérieure : Whispering galery, littéralement la galerie des murmures. Il est possible d’entendre une personne murmurer de l’autre côté du dôme, d’où son nom. La vue sur la nef est hallucinante et renversante. Ensuite, il est possible de monter à l’extérieur du dôme offrant une vue à 360° de Londres, vue plutôt centrale. Pour les courageux (ou ceux qui ne surveillent pas des mômes peu attentifs ‘-.-), la montée peut continuer pour finir dans le clocher surmontant le dôme. Le dit clocher a d’ailleurs servi au tournage d’une scène de Harry Potter.

Pour info : http://www.stpauls.co.uk/

8.\ TRAFALGAR SQUARE

Cette place est absolument géante. Elle se situe juste à côté de la gare Charing Cross, de Picadilly Circus et du quartier de Covent Garden que j’adore. Elle est l’étape idéale de toute promenade londonienne puisqu’elle est plutôt centrale 🙂 Elle est dominée au Nord par la National Gallery. La colonne de l’amiral Nelson est encadrée par quatre lions majestueux. En général ces derniers sont assaillis par les touristes. Entre le musée et la colonne, on trouve deux fontaines identiques à l’eau claire !

trafalgar square
Cette place est un lieu de rencontre et de manifestations. Il est assez fréquent d’y voir une personne seule avec un micro déclamant un discours sur les droits de l’homme, la religion ou d’autres sujets.

Actuellement, Trafalgar Square est le théâtre d’une petite polémique puisqu’un coq bleu a élu domicile sur l’un des piliers de la place. Je ne sais pas si vous faites le rapprochement, mais mettre un coq, symbole de la France, en face de l’amiral Nelson qui est célèbre pour avoir défait Napoléon lors de la bataille de Trafalgar … c’est assez osé :p

9.\ HARRODS

C’est LE magasin de Londres. Il est assez excentré ce qui fait qu’il est souvent laissé pour compte mais c’est assez dommage ! Ce magasin, ce palais devrais-je plutôt dire, est WA-houuu ! L’architecture, l’ambiance, le luxe et … bah le tout de Harrods rend les Galeries Lafayette parisiennes plutôt … ridicules ?!

  1. C’est graaaaand (un plan ne serait pas du luxe à l’entrée !)
  2. CHAQUE salle a une ambiance et une architecture particulière.
  3. Le personnel est habillé en fonction des salles et de ses fonctions mais ils sont TOUS en parfait accord avec leur produit ou fonction
  4. Le rayon de jouets ferait pâlir d’envie le Père Noël (sans rire)
  5. Le rayon produits frais ME fait pâlir d’envie (surtout après deux mois de sevrage envers pains et viandes bovines !)
  6. Les bars sont à huîtres ou à champagne (ça, je n’ai pas testé :p)
  7. Il y a un rayon souvenir plutôt original (et horriblement cher) … qui permet en prime de se pavaner avec un sac vert et doré à l’effigie de Harrods, ce qui est plutôt la classe 😉
  8. Il y a des peluches géantes : Kyyyyaaaa =^.^=
  9. IL FAUT PRENDRE l’ascenseur (y pénétrer donne l’impression de faire un voyage à bord du Nautilus :p)
  10. Je sèche !

harrrods

En bref :

  • Toutes ces visites sont payantes, mais voir tous ces monuments de l’extérieur c’est déjà, en prendre plein la vue
  • Voici une petite carte permettant de faire le tour de la majorité des sites… tout en tuant ses pieds XD :

carte_quartiers_londres

En bref des brefs : DON’T MISS OUT !!! Même si à ça il FAUT rajouter les marchés de Londres (c’est le point 10 !!) 😉

CCTV is watching you!

CCTV comme dans Closed-Circuit TeleVision

banksy-stencil-cctv-watching-e1323962749292
Banksy

Depuis que je suis ici, j’ai l’impression qu’après « EIIR » (Elisabeth II Regina), CCTV est le mot que je lis le plus souvent en me baladant. Et encore, je n’en suis pas si sure : EIIR n’est qu’une « décoration » sur les lampadaires et poteaux londoniens alors que CCTV est un acronyme que je vois dans le train, dans le métro, dans la rue, … que j’entends dans le train, dans le métro, dans les lieux publics, … bref PARTOUT ! Et pour cause : à Londres (et en Angleterre en général), les caméras sont baaaah … PARTOUT.

Certaines sont bien visibles : rue, monuments importants, métro. D’autres sont plus … subtiles. Par exemple, la semaine dernière, j’étais au Lexington, un pub dans le quartier d’Angel. Fatiguée, je m’enfonce dans le sofa moelleux en levant la tête et bim : … camera, pointée droit sur notre table ! On lui a fait un petit coucou 😉

P1040131
7 … 7 caméras dans un espaces de 60 m² max

Attention quand je vous parle de camera dans le métro ou dans les transports publics en général je ne vous parle pas d’UNE caméra. Dans les escalators et les couloirs interminables, on apparait sur les images à peu près tout les 10-20 mètres. Il m’est déjà arrivé de voir jusqu’à 5 caméras dans un seul sens d’un escalator.

1984-Big-BrotherCette surveillance n’est pas sans rappeler à certains le (prendre une voix d’outretombe) : Big Brother is watching you…. 1984, George Orwell (vous vous souvenez, je vous avez parlé de sa maison à Portobello :p)
Les premières installations de caméra ont eu lieu dans les 70s et 80s et sont depuis l’un des moyens de prévention des actes criminels. La surveillance est en effet omniprésente en permanence ; le nombre de CCTV-cameras estimé en Angleterre serait de 1.85 millions. Dans le quartier de la City, il a même été estimé qu’il y avait plus de 80 caméras par habitants !

Et pour que vous saisissiez vraiment l’ampleur de la situation :

  • Les îles Shetland ont plus de caméras que la police de San Francisco !!
  • Le quartier de Wadsworth a plus de caméra que San Francisco, Johannesburg, Boston et Dublin combinés … oÔ !!
cameras2-thumb-615x410-60198
Nombre de caméras par quartier londoniens

 

En octobre 2009, un site internet « Internet Eyes » payait même des particuliers pour que ceux-ci visionne différents champs reportés par les caméras et rapportent toutes infractions à celle-ci, tous crimes, etc. Un brin flippant, non ? Un peu comme les appels à la délation  qui sont ici monnaie courante ! Le but du site était de permettre le monitoring de toutes les caméras et non d’une petite quantité comme c’est réellement le cas … Forcément l’idée a été abandonnée … c’était légèrement malsain (sans blague oÔ)

En bref : En visitant Londres une journée, vous apparaitrez plus de 300 fois à l’écran :p

London’s Top Markets

Londres ne serait absolument RIEN sans ses marchés. Leur ensemble reflète le cosmopolitisme de la capitale britannique mais aussi les petits trucs qui rappellent que l’Angleterre a aussi sa personnalité bien à elle 😉

markets_map
http://www.streetsensation.co.uk/markets.htm

Les marchés sont nombreux et il y en a vraiment pour tous les goûts 😉 Je ne vous parlerai que de ceux que j’ai visités…. et vous verrez qu’il y a déjà de quoi faire !

CAMDEN LOCK :

??????????

Camden Lock, c’est LE marché de Londres …. le plus grand, le plus cosmopolite, le plus incroyable, le plus WOoOW ! Affichant fièrement qu’il s’agit du plus grand marché du monde, le lion, symbole de Camden, veille paisiblement sur Camden Market… et à vrai dire il n’y que ce lion de calme.

??????????

Une fois sorti du métro au Nord de Londres, il n’y a plus qu’à se laisser porter par la foule. La rue menant au Market à proprement parlé est une suite de boutique aux devantures plus hallucinantes les unes que les autres. Le marchand de converses, de corsets gothiques, de tatoos/piercing, … Tous ont une devanture 3D, colorée, difficile à louper.

DSCN5605
Le pont passé, en général la foule va à droite, appelée par la nourriture de toutes origines : Indien, Thaï, Chinois, Mexicain, Italien, Grec, … Il y a plus que largement le choix et si vous avez de la chance, vous pourrez même vous asseoir sur des sièges de scooter face au fleuve.

??????????

Une fois l’estomac rassasié, il suffit de repartir à gauche du pond et de rentrer dans le monde de Camden Lock, sous les voies de chemin de fer. En s’enfonçant dans les tréfonds de Camden, on arrive dans une partie appelée The Stables, c’est-à-dire les écuries. Sur le moment, je pense toujours que cela veut dire : le labyrinthe.

DSCN5622

C’est graaaand, géééééant devrais-je plutôt dire ! Les entrées sont gardées par des chevaux de bronze, grandeur nature. Il existe un mail pour rejoindre les deux grandes parties des Ecuries. Il abrite une suite de petits kiosques tenus par des femmes sirènes. Ceux-ci sont idéaux pour faire une petite pause 😉

DSCN5612
Toutes sortes de commerces ont élu domicile sous les rails. Le vintage y est plutôt à l’honneur sous forme de vêtements, de vieux mobiliers, de plaques de rue, … L’atmosphère y est un peu différente que celle de la rue de Camden, comme hors du temps.
Je pourrais continuer encore longtemps tellement ce marché est impressionnant !

Bref : Go there and you won’t regret your time in London ! 😉

Pour info : http://www.camdenlock.net/

ligneSeparationTexte

COVENT GARDEN

P1020995P1020997
Covent Garden est mon endroit préféré ici. Il s’agit d’une des places les plus animées de Londres. Ce marché n’est pas réellement un marché, il s’agit d’une double halle abritant de nombreux spectacles de rues ainsi que quelques magasins. La place principale est accolée au Jubilee Market présentant de l’artisanat et des produits frais.

Ce marché est mon favori car il vit via les spectacles de rue. Oh, bien sûr il y a des boutiques dont La Durée et Chanel … pas très abordable vous en conviendrez ! Au passage, on y trouve également un Moomin Shop :p Mais ce qui fait l’âme de Covent Garden, ce sont vraiment les humoristes, les clowns, les personnes figées, le Yoda en lévitation,  et mieux encore : les musiciens !

P1020272
Certains sont autour des halles comme Sammie Jay (photo, site) dont j’apprécie beaucoup les morceaux. Ces musiciens sont en réalité sans réelle licence, bien qu’ils aient leur place attitrée qui permet de les retrouver d’une visite à l’autre.

P1020236

D’autres sont programmés à Covent Garden. Ces derniers sont le plus souvent artistes à l’Opéra, qui est juste à côté. Il est ainsi possible de manger une excellente paella tout en écoutant des chanteurs d’opéra ou des quatuors à cordes vivaces.
Pour ne rien gâcher, vous trouverez sur cette place un Ben’s Cookies (*-*) et une petite boutique de cupcakes (justement dosés ;)) !

En bref : Kyyyyyyaaaaaaa !! ❤

Pour info : http://www.coventgardenlondonuk.com/

ligneSeparationTexte

PORTOBELLO MARKET

P1020799 ??????????

Portobello Market est en réalité une rue : Portobello Road, située dans le quartier de Kensington à l’Ouest de Londres. Ceux qui connaissent mes habitudes comprendront pourquoi j’ai un faible de base pour ce quartier calme. Certains lui reprochent d’être un peu BCBG mais le quartier de Portobello a un petit côté calme et bric-à-brac savant que les autres n’ont pas 😉 En passant, il s’agit du quartier français de la capitale anglaise.

Le marché se trouve après une petite portion de Portobello Road qui a tout du petit quartier paisible anglais avec des petites maisons colorées et entourées de roses. Au passage, on y aperçoit la maison de George Orwell (1984 … j’y ferai d’ailleurs référence dans un prochain article).


Une fois le côté pittoresque passé, on arrive sur le marché ou plutôt les boutiques constituant le marché. La première partie regroupe les antiquités, suivent ensuite les boutiques plutôt touristiques, la nourriture, le marché au puce, …

??????????
La partie la plus intéressante selon moi est la première. Il y en a pour tous les goûts, les objets insolites y sont monnaies courantes. On y trouve une foule d’objets qui n’a d’intérêt qu’en Angleterre : une vieille batte de cricket par exemple ! Entre vieux ballons de rugby, montres à gousset, éventails et tabatières en tout genre, il y a également de quoi faire pas mal de petits cadeaux sympas 😉

DSCN5128-pola
Bref :
Portobello Market a une ambiance peut-être un peu franco-posh mais il reste très agréable sous un beau rayon de soleil 🙂

ligneSeparationTexte

BOROUGH MARKET

P1030556
En tant que Française, et parce que cela fait longtemps que je n’ai pas parlé de nourriture, je me dois de vous décrire Borough Market. Ce marché situé à London Bridge (Centre, Sud de la Tamise) regroupe des produits de première qualité de toutes origines. On y trouve notamment du fromage français, de la vraie viande, des primeurs de qualité, … ainsi que des trucs un peu moins courant comme de la truffe du Périgord, … Le tout est abrité par une grande halle à l’architecture plutôt victorienne et verte. Une partie se situe à moitié sous une voix de chemin de fer (un trait commun de quelques marchés londoniens ^^). L’ambiance y est très agréable !

P1020933
Bref : Ce marché est idéal pour voir, goûter, sentir… de très bons produits 😉

ligneSeparationTexte

LAEDENHAM MARKET

P1020974

J’ai découvert ce marché COMPLETEMENT par hasard, pourtant il est sur les cartes touristiques ^^
Il se situe en plein milieu de la City. A l’origine, j’étais accompagnée de deux morfales en manque de cookies qui cherchait désespérément un Ben’s Cookies (je vous parlerai une autre fois des Cookies et de Londres). D’après l’iPhone de Miss Chocovore, il y en avait un pas loin, dans la City. Alors on a marché, tourné en rond, marché, re-tourné en rond … Et on a tourné la tête pour tomber sur une ruelle absolument incroyable.

Transposés au XVIII-XIX° siècle, nous avons ainsi débarqué à Leadenham Market. Il s’agit d’un « marché »  avec deux pubs, sièges des employés de la City en soirée, où la majorité des choses qui y sont vendues, est absolument hors de prix (Mont Blanc, …). Étant situé dans le quartier des affaires, ce marché est entièrement fermé le dimanche mais le traverser nous en fait déjà prendre plein les yeux. Plafond, peinture, … C’est vraiment joli 🙂

P1030533

Bref : Nous n’avons jamais trouvé Ben’s Cookies…

ligneSeparationTexteEn bref des brefs : Vous ne pouvez pas avoir vu Londres si vous n’avez pas vu ses marchés 😉

Highgate cemetery

Vendredi midi, lorsque quelqu’un lance autour de la table : « Vous avez des plans ce week-end? », je réponds sans réfléchir : « Je vais dans un cimetière. »
….
Evidemment : gros blanc à table et tout le monde me regarde, inquiet. Je m’empresse de les rassurer en disant que je vais visiter le cimetière de Highgate. Là encore, les sourcils se lèvent : « Tu vas visiter un … cimetière ?! »
….
Euh, baaaaah, oui ? (avec ma plus belle tête de « il est où le problème ? » Ô.o)
Passons sur le fait que la conversation du déjeuner à légèrement dévier sur le fait de visiter un cimetière, le Père Lachaise et autre ; ce n’est pas là que c’est intéressant.

highgate logo

Après une petite marche à la sortie du métro, on longe un moment le mur d’enceinte du cimetière et à travers les grilles. Je me dis alors brièvement que la visite promet.

L’entrée est payante (oui-oui, payante). Je vous conseille de payer les 12 pounds (!! ouais, 12 pounds :S) pour faire la visite guidée du cimetière Ouest (visite obligatoirement guidée au passage). Le prix de ce ticket comprend la visite du cimetière Est. La réciproque n’est pas vraie !

Highgate Cemetery est situé sur la colline de Highgate au Nord de Londres. En son point le plus haut, la vue est à hauteur de Saint Paul’s Cathedrale, ce qui signifie qu’on se situe à 360 pieds (soit à peu près 110 mètres). Le cimetière est divisé en deux : le West et le East Cemetery. Le tout s’étale sur 37 hectares (respectivement 17 et 20 hectares). J’avoue que quand la guide annonce la surface, une pensée m’effleure : en rentrant, mes pieds risquent d’être souffrants.

A la fin du XVIII° et au tout début du XIX° siècle, l’Angleterre a connu un baby-boom. Forcément 30 à 40 plus tard (considérez une espérance de vie moyenne de 35 ans !) survient un … burrial-boom ! La ville de Londres est donc obligée de créer des cimetières … Il y en aura sept, appelés The Magnificient Seven, dispersés en cercle autour de la ville. Incroyable mais vrai, ouvrir un cimetière était un business à cette époque ! Ceci explique sans doute la compétition entre les architectes pour avoir le plus beau cimetière. Le cimetière de Highgate a ainsi était imaginé comme un parc par Stephen Geary.

P1030996

Le cimetière de l’Ouest est la partie la plus ancienne, le premier enterrement ayant eu lieu en 1839. La première année, ce ne sont pas moins de 2000 corps qui y sont enterrés ! A cette vitesse, il est facile de comprendre qu’il a rapidement fallut traverser la route et étendre le cimetière dans ce qui est aujourd’hui le cimetière Est. Il était possible que TRENTE enterrements aient lieu en même temps… Je vous laisse imaginer le remue-ménage avec les cortège de chevaux, les processions, etc.

L’entrée principale ouvre sur une cour immense, qui permettaient le passage des processions. On y trouve la chapelle anglicane et la chapelle romane , récemment restaurées. Une fois la cour passée et une petite série de marche montée, on entre dans une forêt. Le cimetière n’a en effet plus du tout l’aspect d’un large parc fleuri. La nature y a largement repris ses droits et c’est ce qui le rend si magnifique (n’en déplaise à son concepteur). Les arbres ont poussés entre les tombes, offrant une lumière digne des plus beaux tableaux. Le lierre mange les pierres (si bien que des campagnes volontaires de délierrage ont régulièrement lieu)… Vous l’aurez compris, on arrive sur un spectacle digne de Bram Stoker (Dracula).

P1030997

Bien que toutes basées sur le principe d’une dalle de pierre, on remarque assez rapidement quatre types de tombes, ou plutôt quatre types de décorations :

  • La croix (chrétienne ou celtique) reposant sur un socle de trois étages : Faith, Hope and Charity.
  • La colonne grecque brisée
  • L’ange, en général debout
  • Le monument de style gothique

grave style

Evidemment, certains ont des tombes plus personnelles. Je retiendrais notamment :

  • Celle du créateur d’une ménagerie très prisée au XIX° siècle : George Wombwell, sur laquelle veille un lion magnifique,
  • Celle de Thomas Sayer, une mégastar de la boxe victorienne,
  • Le monument de la famille Mears, qui a tout de même fondu la cloche de Big Ben et plus récemment celle des Jeux Olympiques londoniens (!),
  • Et enfin la tombe anonyme, où se trouve un superbe ange endormi

Graves
Le cimetière de Highgate regroupe ensuite quatre édifices architecturaux remarquables.

Egyptian Avenue :

Egyptian avenue
Il s’agit d’une « avenue » construite sur un modèle égyptien. L’Egypte fascinait l’Angleterre. Cette allée fait partie du top 10 des monuments typiques de l’époque victorienne. Personnellement l’inspiration égyptienne, malgré les grands obélisques, ne m’a pas vraiment sautée aux yeux ; cela ne m’a cependant pas empêché d’être impresionnée ! L’allée abrite 16 caveaux en concession perpétuelle, qui sont presque tous vides (les descendants ne sachant pas forcément qu’ils ont droit de choisir ce lieu comme sépulture). L’allée offre une perspective hallucinante sur le deuxième point remarquable du cimetière Ouest.

Circle of Lebanon :

circle of lebanon
Le Circle of Libanon est un large cercle de caveaux, surmontés par un IMMENSE cèdre (d’où le Liban !). Cet arbre est absolument magnifiques. Cet espace était le point culminant du cimetière et du cèdre, la vue sur Londres est étendue. Actuellement, la forêt a tellement pris le pas sur le cimetière, que la vue est quelque peu bouchée. Un travail de rénovation important est effectué pour conserver les tombes dans leur écrin vert tout en libérant la vue pour permettre un vis-à-vis avec la cathédrale Saint-Paul.
Les tombes du cercle présentent un style roman, classique ou égyptien.

Terrace of Catacombs : (photo interdite)

Malaise … A vrai dire c’est le seul mot qui me reste à la sortie de cet monument particulier. Il s’agit d’un large couloir où se trouve des niches profondes. Le lieu est en très mauvais état. Certaines niches sont descellées, laissant voir les cercueils. Vous comprendrez mon malaise, surtout lorsque la guide laisse entendre que cette partie était réservée aux enfants, tout en insistant pour montrer certains détails sur les cercueils.

Mausoleum of Julius Beer: (photo interdite)

En réalité ce mausolée n’est pas celui de Julius Beer mais celui de sa fille de 8 ans, décédée de la scarlatine. Le père a fait construire un monument immense à la mémoire de Ada, sur le modèle d’une des sept merveilles du monde : le mausolée d’Halicarnasse. Le mausolée a été achevé TROIS ans après le décès de la petite fille et il a depuis accueilli ses parents et en sous-sol ses frères et sœurs.
Ce mausolée a été ouvert pour la première fois après son scellage en 1991. A l’ouverture, les restaurateurs en ont retirés SIX TONNES de pigeons, piégés à l’intérieur. Une fois le tout nettoyé, a été découvert un petit bijou. Le toit du mausolée est peint d’une dentelle de couleur bleue et rouge. Les trois tombes principales (les parents et la petite fille) sont en marbre blanc avec des épitaphes et des statues d’ange absolument splendide.

P1040058J’en finis ainsi avec le cimetière Ouest et à vrai dire, je vais m’arrêter là. Le cimetière Est est plus visité puisqu’il abtrite la tombe de Karl Marx (ci-dessous) et de personnes plus contemporaines comme Patrick Caulfield (à droite). Ce cimetière est également mangé par le lierre et la forêt mais des enterrements y ont encore lieu. Après la visite de son confrère de l’Ouest, le cimetière Est fait cependant assez pâle figure.

KarlMarx

En bref : Même si vous trouvez cela étrange, ce cimetière est VRAIMENT à voir ; d’autant plus quand faire de la photo vous intéresse 😉

Pour info : http://highgatecemetery.org/

Je rajouterai pour simple info que le dernier jeudi du mois d’août, le cimetière est ouvert tard en soirée et que des Bat-tours sont organisés une fois par an, histoire d’allier beauté et mysticisme 😉

Une dernière petite photo pour la route, parce que j’en suis très fière :p :

P1040016 - Copie

Cooking & Bon appétit

Cooking & Bon appétit

A Parisian Journey

Blog by Chelsea, Le Meilleur Patissier

Une abeille en cuisine

par My Api Life (cuisine & trésors de la ruche)